Carnet du voyageur temporel #1 – Yakuza

Bien le bonjour ami(e)s voyageuses et voyageurs temporel(le)s de toutes époques et de tous univers. 

Depuis quelques temps l’opératrice et l’agent Do ont été envoyés sur de nouvelles missions d’exploration en 2021 à Strasbourg. 

Ils ont retranscrit ces événements dans leur carnet du voyageur temporel dont nous vous dévoilerons une page régulièrement. Le but de ce carnet n’est pas de critiquer ou encore noter les lieux visités, mais de vous faire part, à vous, nos (futurs et anciens) agents du temps, des supers expériences et de lieux de divertissements ou culturels que nous avons pu visiter et qui pourraient vous intéresser !

Tout au long de l’été les agents de DooZ vous présenteront leurs découvertes.

Ce carnet encore vierge du voyageur temporel va débuter avec Yakuza une mission réalisée chez notre confrère strasbourgeois Closed Escape Game. 

Voici le récit de l’agent Do...

Le récit de l’agent Do

Mercredi dernier, de retour de mission en l’an 8753, je reçois dans ma boîte mail un message des plus étranges. - Cher membre du clan du dragon de jade, l’heure est grave. Kimura Akikane, notre trésorier a disparu et emmenant avec lui une clé cryptée... contenant des informations compromettantes sur notre organisation. Notre priorité n1 est de retrouvé le trésorier ou à défaut cette clé ! -

« Très bien, voilà une mission pour l’équipe des BrrraKC, agent Dhabe réunissez les membres de votre équipe nous partons prestement » dis-je tout en prenant mes affaires de mission. 

Arrivé au 3a rue du 22 novembre, je commençais déjà à douter sérieusement du choix de mon équipe, le fait que l’agent Bax étant à son 4ème petit déjeuner ou que l’agent Dhabe s’était trompé trois fois de rue en arrivant y était peut-être pour quelque chose... Les nouveaux agents, non habitués à coopérer sur le terrain, n’étaient peut-être pas prêts finalement...

Qu’à cela ne tienne, nous entrons dans le bâtiment. Direction le 2ème où la signalétique nous permet de nous repérer facilement. Pour nous permettre d’arriver dans un salon d’accueil très cosy mêlant ambiance rétro et braquage espagnol (parce que oui, closed a aussi une mission sur le thème de la casa de papel !). 

Notre game master, Daniel, nous accueil avec le sourire comme à chaque fois que nous le voyons.

Alors, petite parenthèse, Daniel n’est pas qu’un simple Game Master c’est aussi lui qui chapeaute un petit peu tout ce qui se passe dans l’établissement strasbourgeois de la franchise closed. A l’instar de l’agent Do, Daniel a tout lâché du jour au lendemain dans son ancienne vie pour se lancer dans l’escape game. Daniel est un passionné et ça se ressent, l’accueil est chaleureux et convivial. Et il sélectionne avec un œil de joueur chacune des salles de son établissement. 

Mais revenons à nos moutons : Kimura Akikane a disparu et nous devons empêcher la clé usb de tomber entre des mains ennemies. Daniel-San nous brief rapidement, et nous accompagne jusqu’à une ruelle sombre de Tokyo avant de nous souhaiter bonne chance. Et là, le timer démarre, nous avons 60 minutes pour retrouver cette fichue clé ! 

Le récit de cette mission étant classé secret défense, on notera simplement quelques exploits comme celui de l’agent Dhabe qui tapera un code complètement aléatoire 3 minutes avant la fin alors que le temps de rechargement du loquet est de... 3 minutes. Nous faisant ainsi terminer notre mission à... 2 minutes et 59 secondes après la fin du timer...

Nous noterons également de sérieux haut-faits comme l’émerveillement d’un enfant le soir de Noël de l’agent Neil lorsqu’il a vu la machine à sous japonaise... ou encore l’agent Bridge qui a eu un éclair de génie en déverrouillant une énigme sans le savoir.

Notre impression sur la salle   

Nous ressortons avec un échec mais un bon moment passé en équipe ! Une belle découverte que cette mission Yakuza. L’atmosphère du Tokyo mafieux est bien représentée ici et l’accent est mis sur les décors. Mais comme nous le disions en préambule nous ne sommes pas là pour juger, mais simplement vous dire qu’on a passé un très bon moment et que cette aventure vaut le coup de s’y intéresser ! Evitez juste de laisser les digicodes à la portée des enfants ;)

Moi aussi je veux être un yakuza et couper des doigts

Pas besoin d’être fan de la calligraphie japonaise ou des tatouages virils et plein de couleur pour apprécier cette salle, les réservations se font par ici

Et ensuite ?

Notre prochain rendez-vous c’est dans quelques temps chez nos copains A Maze In pour le test de leur Escape Game Urbain. Surveillez la page de Dooz Escape pour y voir le récit de l’opératrice.

En attendant vous pouvez toujours réserver chez les copains strasbourgeois ou chez Dooz Escape Game par ici, ou vous abonner à notre page facebook pour suivre nos plannings des évènements de juillet.

A bientôt chez Dooz Escape !